C’est un projet initié par le gouvernement guinéen depuis 2017 à travers le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale par le biais de l’Agence guinéenne de la Coopération Technique qui avance à grand pas. La création de l’Institut International de Développement de la Coopération Sud-Sud et Triangulaire en Guinée. Pour faire aboutir ledit projet, une vaste campagne de plaidoyer, de contacts formels et informels a été engagée par le Gouvernement. Notamment la ténue à Conakry ce vendredi 5 juillet 2024 de la deuxième conférence réunissant à Conakry des ambassadeurs, chefs d’agences du système des Nations Unies, des représentants des institutions de financements du développement, des organes de coopération techniques,.
Une occasion « d’échanger davantage et surtout de convenir avec les Ambassadeurs et Chefs d’Agences en poste à Conakry des stratégies et mécanismes d’accompagnement du Gouvernement par les partenaires techniques et financiers dans le processus de création de l’institut», d’après, la Directrice Générale de l’Agence Guinéenne de la Coopération Technique, Madame Doumbouya, Sona Baro.
A cette occasion le Ministre du Plan et de la Coopération Internationale a remercié les ambassadeurs et Partenaires pour leurs appuis et accompagnements à la Guinée, depuis le démarrage de la campagne de plaidoyer. Ismaël Nabé affirme que l’Institut en création « est un projet phare qui aidera les pays en développement à atteindre leur autonomie et à renforcer leurs économies. Nous sommes déterminés à voir ce projet se concrétiser ».
M. Nabé rappelle les étapes clés franchies, l’agenda de la feuille de route pour les activités à venir, dans la finalisation du processus de création de l’institut, réitérant ‘’la demande de soutien du Gouvernement aux PTF pour les prochaines étapes de la Feuille de route ainsi qu’à l’occasion des grandes conférences futures.’’
La Coordinatrice du Système des Nations Unies en Guinée, Kristele Younes, la nouvelle Représentante du PNUD, Dr Amata Diabaté, l’Ambassadrice de l’Union Européenne en Guinée, Madame Jolitas PONS et la nouvelle Directrice pays de l’USAID, ont tour à tour salué l’initiative portée par le Guinée, et réaffirment la volonté et l’engagement de leurs Etats, Institutions et Agences de financement de développement respectifs à appuyer la Guinée pour la matérialisation de ce projet.
En effet, l’approche Coop Sud-Sud vise à accorder une grande importance à l’appropriation afin de promouvoir le développement et de réduire la pauvreté tout en réservant une forte composante d’apprentissage, de synergie et des opportunités susceptibles de promouvoir une valeur ajoutée par rapport à la coopération bilatérale.
En clôturant la journée d’échanges et de partage, le Premier Ministre, Chef de Gouvernement a mis en exergue le rôle historique de la Guinée : « La Guinée est le pays qui à montrer la voie à l’indépendance aux pays africains, et surtout qui a soutenu la décolonisation du continent et les mouvements de libération en Afrique et dans le monde… ce n’est justice si la communauté internationale appuie la Guinée à abriter ce projet symbole de la coopération sud-sud » indiqué, le PM Bah Amadou Oury.
Le Chef du Gouvernement guinéen a insisté sur l’importance et la pertinence de cet Institut qui « participe du repositionnement de la Guinée en abritant une institution ouverte et dédiée à la formation, à la recherche et à l’innovation en faveur des pays en voie de développement. »
L’objectif général de l’Institut est de contribuer à assurer la collaboration entre les Etats membres en matière de renforcement des capacités des pays en développement sur la coopération Sud-Sud et triangulaire dans tous les domaines jugés indispensables et prioritaires. L’Institut aidera à réaliser leur autonomie tant individuelle que collective, ainsi que de leur développement durable dans un contexte de changements climatiques accélérés, porteur de désastres naturels (catastrophes naturelles), de risques divers, notamment de pandémies.
Les Missions de l’Institut s’articulent autour de 5 axes ; La formation initiale et la formation continue ; la recherche et développement ; les Conseils (Services Consultants) ; la Promotion de Partenariats Innovants pour le Développement et d’Échanges d’Expertises et de Bonnes Pratiques.
Alhassane Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici