(Note de l’éditeur : Cet article reflète le point de vue de l’auteur Gagne O’scawn Pierre Pibarod et pas nécessairement celui de CGTN.)

Le Forum d’été de Davos, qui se distingue du Forum économique mondial (WEF) qui se tient chaque année à Davos en Suisse, est aujourd’hui une plateforme stratégique d’échange sur les changements clés de l’économie mondiale. Il s’est tenu pour la première fois en 2007 à Dalian, sur proposition du fondateur du WEF, Klaus Schwab. Par la suite, la réunion s’est tenue de manière alternée à Dalian et à Tianjin, offrant une fenêtre unique sur les nouvelles tendances de l’économie et de la coopération mondiales, avec un accent particulier sur les industries émergentes. Cette année, la conférence abordera six grands thèmes, à savoir la nouvelle économie mondiale, les nouvelles frontières de l’industrie, la Chine et le monde, l’esprit d’entreprise à l’ère de l’intelligence artificielle, l’investissement dans les personnes, et l’interconnexion du climat, de la nature et de l’énergie.

Dans un contexte économique mondial caractérisé par une quatrième révolution industrielle alimentée par l’intelligence artificielle, mais également marqué par de multiples défis géopolitiques, écologiques, alimentaires, ou encore énergétiques, le Forum a pour mérite d’explorer des stratégies pratiques et durables afin de stimuler la croissance. Pour la Chine, pays hôte, la réunion est une occasion de communiquer sa vision de coopération et d’ouverture, ainsi que les opportunités qu’offre son développement de qualité au monde entier. Lors de la dernière édition de Forum en 2023, la Chine s’est engagée, par la voix de son Premier ministre Li Qiang, à accélérer la création d’un environnement commercial de premier ordre axé sur le marché, à renforcer l’État de droit, et à soutenir davantage le développement de tous les types d’entreprises.

Cette annonce constitue une bonne nouvelle pour les pays africains, qui ont pour la plupart la Chine comme important partenaire commercial. En outre, les travaux du Forum d’été de Davos continuent d’offrir aux délégués africains une plateforme unique pour nouer des contacts avec des chefs de gouvernement et des représentants d’entreprises. C’est également un cadre qui leur permet d’identifier l’importance du continent africain dans l’économie mondiale, et de positionner leurs pays respectifs comme des destinations d’investissement compétitives. Enfin, c’est une tribune qui permet aux Etas africains de s’inspirer de la modernisation chinoise pour bâtir une Afrique souveraine et prospère. Tout porte à croire que le Forum d’été de Davos, devenu une boussole de l’économie mondiale, indique désormais le Sud Global, et que l’Afrique, aux côtés de la Chine et des autres économies émergentes, est appelée à jouer un rôle beaucoup plus important dans l’économie mondiale.

(Photo : VCG)

https://francais.cgtn.com/news/2024-06-24/1805060236736999425/index.html

https://www.facebook.com/CGTNFrancais/posts/pfbid02yb9CJhriPE3priLEfBUFWWJX7D7GrzFEqSYt9SrogZALdBNZoejPN8Sg1qQkDSQXl

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici