A l’image des autres ville du pays, les premières épreuves du baccalauréat unique session 2024 ont été lancées ce samedi 22 juin dans la ville de Labé. C’est le Premier ministre, chef du gouvernement, Amadou Oury Bah accompagné du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, des autorités administratives et éducatives qui a présidé le lancement.C’est le lycée Hoggo-M’bouro sis dans le quartier Mairie qui a servi de cadre à la cérémonie. Dans son allocution, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé est revenu sur le nombre des candidats devant être évaluer dans sa juridiction.
« On vient de lancer les épreuves du baccalauréat dans le lycée Hoggo M’bouro. L’atmosphère que nous avons trouvé en place, vraiment nous augure confiance . Les statistiques cette année pour le baccalauréat au niveau de la région de Labé sont de 1708 candidats dont 845 filles répartis dans 9 centres. Labé seule a cinq centres et les autres préfectures ont chacune un (1) centre. On a 35 candidats pour le franco-arabe au niveau de la région dans les options sciences sociales et sciences expérimentales » affirme Mouctar camara.
Quant au ministre de la l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, il a mis l’occasion à profit pour rappeler les instructions édictées pour le bon déroulement des examens nationaux.
« Nous sommes sur le baccalauréat, c’est l’épreuve reine des examens de fin d’année, c’est elle qui ouvre les opportunités pour nos jeunes. Nous espérons qu’elles (épreuves) se passeront bien. Les instructions sont simples, nous souhaitons que nos cadres à qui nous avons placé la confiance pour conduire ces examens le fassent avec beaucoup de responsabilité. Il y a beaucoup d’intersection jusqu’à présent dans l’organisation de ces examens, mais ils n’impacteront pas particulièrement les résultat Donc il est important que pour cette dernière épreuve, tout le monde se donne à fond et rendre les examens normaux », souhaite Jean Paul Cédy.
De son côté, le Premier ministre a prodigué d’utiles conseils aux différents candidats.
« Avant de s’engager à affronter l’épreuve, lisez une fois, relisez, essayez de reformuler la question et s’assurer que vous avez bien compris. Sur ce, on vous souhaite bonne chance. Ce n’est pas pour vous, c’est pour simplement évaluer votre niveau de connaissance et votre travail », a conseillé le PM.
Tidiane Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici