La Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, Rose Pola Pricemou entouré de son cabinet, a pris part aux travaux de l’inter-commission du Conseil National de la Transition (CNT) sur le projet de loi portant création de l’Autorité de Protection de données personnelles (APDP).

Ledit projet, porté par le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, implique plusieurs autres acteurs, notamment la Primature, le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, celui de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, du Secrétariat Général du Gouvernement.
Selon la ministre Rose Pola, son département aspire à faire du numérique le principal canal d’accès aux services publics pour tous nos concitoyens.
« Ce projet de loi marque une avancée significative pour notre pays en matière de protection des données personnelles. En instituant une autorité dédiée, nous réaffirmerons notre engagement à respecter et à protéger les droits fondamentaux et les libertés de nos citoyens. La création de l’Autorité de Protection des Données à Caractère Personnel (APDP) est une étape cruciale pour garantir que les traitements de données sont conformes aux lois en vigueur. » a indiqué Madame Diallo Rose Pola Pricemou.
Elle soutient que l’APDP aura pour mission de sensibiliser les citoyens sur leurs droits et obligations en matière de protection des données, de recevoir et d’examiner les déclarations, de répondre aux demandes d’avis, et d’établir des règlements internes visant à garantir la sécurité et la confidentialité des informations personnelles.
Sur son importance, Madame Diallo défend le projet devant les conseillers nationaux du CNT en disant : « En adoptant ce texte, nous établissons les fondations d’une gouvernance numérique responsable et respectueuse des droits individuels. Permettez-moi de souligner l’importance de ce projet pour la confiance des citoyens. Dans un monde où les données jouent un rôle de plus en plus central, il est essentiel de garantir que les informations personnelles sont traitées de manière sécurisée et respectueuse de la vie privée. L’adoption de ce projet de loi ne représente pas seulement un pas en avant pour notre pays, mais aussi un signal fort envoyé à nos citoyens et à la communauté internationale quant à notre engagement en faveur des droits de la personne et de la protection de la vie privée».
Elle a enfin, mis l’occasion à profit pour solliciter le soutien des membres de l’Inter commission afin que le projet de loi soit voté. Toute chose, selon Rose Pola, qui est non seulement une nécessité pour la protection de nos données, mais aussi un levier pour la confiance et la modernisation de notre économie numérique.
Alhassane Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici