Résolument engagé à faire rayonner le volleyball Guinéen, la Fédération de cette discipline sportive sous la houlette de son président Mamadi Kobelé Keita en partenariat avec Enviro Africa et l’Office National des Loisirs à lancé ce vendredi 31 mai 2024, un tournoi ‘’OPEN BEACH VOLLEY’’ à la place de Camayenne. Une façon pour les acteurs du volley-Ball Guinéen de relancer la saison sportive de cette année.
Cette compétition qui se déroulera du vendredi au Dimanche prochain, regroupe plus de trente équipes de Conakry et de l’intérieur du pays.

Pour les matchs d’ouverture dudit tournoi, l’équipe championne de la dernière édition en série homme ASFAG (Association Sportive des Forces Armées de Guinée) à encore renversé l’équipe de Coyah sur le score de deux buts à zéro. Et en série fille, c’était un derby entre deux équipes venant de Dubreka. Et c’est la première équipe de cette préfecture qui s’est impose également sur le score deux buts à zéro.

Visiblement satisfait du bon démarrage de ce tournoi, le président de la Fédération Guinéenne de volley-Ball Mamadi Kobelé Keita, a remercié les autorités pour les multiples efforts consentis dans la réalisation de lieux de loisirs et d’autres infrastructures. Continue-t-il cette action s’inscrit dans le cadre de la relance de la discipline qui a connu de beaux moments mais qui fonctionne aujourd’hui comme une fédération orpheline. « Ce tournoi marque l’ouverture de la saison qui sera fructueuse. Vous savez, en dépit des problèmes, le volley-ball a besoin d’être joué. L’objectif est de permettre à tous ceux qui aiment le volley de venir jouer. C’est pourquoi d’ailleurs, on ne s’est pas limité à ceux qui jouent dans les clubs, d’où le nom Tournoi Open. Cela signifie que c’est ouvert à tous les fans. Par exemple, les Ivoiriens, les Marocains, … peuvent former une équipe et participer au tournoi. Ce sont des éléments qui contribuent à animer le volley-ball qui reste l’un des meilleurs sports », dira Kobolé Keita.

Pour le directeur général de l’Office National des Loisirs (ONL), Mamadou Bailo Barry, en voyant cette dynamique qui s’organise autour de cette discipline sportive avec des athlètes aptes, je suis ravi et je vois un bel avenir pour les pratiquants de ce sport. « En dépit de toutes les difficultés que rencontrent les pratiquants, l’engagement montre qu’il y a encore de beaux jours pour la génération montante », ajoute-t-il

Thierno Kalifatou Doumbouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici