La République de Guinée et la République populaire de Chine s’apprête à célébrer les 65 ans de relations d’amitié et de coopération.

C’est dans ce cadre qu’une vingtaine de journalistes guinéens a été reçu, ce mardi 14 Mai, à l’Ambassade de Chine en Guinée par le ministre conseiller CAI Liang entouré d’autres diplomates de l’Empire du milieu.

Premier pays d’Afrique subsaharienne à établir des relations diplomatiques avec la Chine, notre pays, les relations entre les deux pays ont toujours été bonnes et se sont renforcées au fil des ans.

Grâce à cette coopération fructueuse, Conakry a pu développer avec Pékin un partenariat riche et varié. Notamment dans le domaine des infrastructures de base, la santé, l’éducation et l’énergie.

Lors de cette entrevue, M. Liang a annoncé l’organisation d’un nouveau forum sur la coopération sino-africaine à Beijing (en Chine) qui ouvrira un nouveau chapitre dans les relations amicales entre la Guinée et la Chine.

Il soutient que son pays est d’ores et déjà disposé à travailler avec la Guinée.

« Cette année, nous célébrerons le 65ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Guinée, et une nouvelle session du Forum sur la coopération sino-africaine se tiendra à Beijing, ce qui ouvrira un tout nouveau chapitre dans les relations amicales entre la Chine et la Guinée, ainsi qu’entre la Chine et l’Afrique. La Chine est disposée à travailler avec la Guinée pour promouvoir davantage la construction de qualité de la Ceinture et la Route dans le cadre des trois initiatives majeures, pour construire une communauté d’avenir partagée encore plus solide entre la Chine et l’Afrique afin d’approfondir leur amitié traditionnelle », a Cai Liang.

Il a ensuite cité quelques résultats de la coopération sino-guinéenne depuis l’accession de la Guinée à l’indépendance.

« Dans le domaine des infrastructures, notre coopération a continuellement contribué au développement économique et social de la Guinée. Je pense au Palais du peuple et à l’Hôpital de l’amitié sino-guinéenne, projets réalisés avec l’aide de la Chine au siècle dernier, mais aussi à la route nationale n°1 et aux voiries urbaines de Conakry, construites par des entreprises chinoises ces dernières années.

Dans le domaine de l’énergie, les centrales hydroélectriques de Kaléta et de Souapiti, exploitées en collaboration avec des entreprises chinoises, fournissent plus de 80 % de l’électricité de la Guinée, aidant le pays à atteindre un développement vert et durable.

Dans le domaine sanitaire, les missions médicales chinoises ont travaillé aux côtés des personnels soignants guinéens pour lutter contre des épidémies et des catastrophes majeures tels qu’Ebola et la Covid. Ensemble, ils ont écrit de nombreuses histoires émouvantes », a indiqué M. Liang.

D’après lui, dans le domaine éducatif et culturel, la Chine forme chaque année des personnes hautement qualifiées qui font  défaut en Guinée, grâce à des bourses gouvernementales et à l’Institut Confucius de l’Université Gamal-Abdel-Nasser de Conakry.

« En mars dernier, le symposium international sur l’amitié et la coopération sino-guinéenne et l’inspiration mutuelle entre les civilisations chinoises et africaines s’est tenu avec succès. Une occasion qui a permis à des experts chinois et guinéens d’aborder l’amitié sino-guinéenne et d’envisager les perspectives prometteuses de la coopération sino-africaine », a indiqué le diplomate chinois.

Alhassane Barry

Photos : Lamine Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici