Ce mardi, 30 Avril 2024, le gouvernement guinéen à travers le ministère des postes, des télécommunications et de l’économie numérique a célébré en différé à Conakry la 3ème édition de la journée Internationale des jeunes filles dans le domaine des technologies de l’information et de la communication sous le thème : « LEADERSHIP ».

Sous la présidence de la ministre des postes, des télécommunications et de l’économie numérique, Madame Diallo Rose Pola Pricémou la rencontre a connu la présence des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, la représentante de Women Techmakers ainsi que de nombreuses collégiennes et lycéennes.

Objectif : Promouvoir et encourager les jeunes filles à envisager et à poursuivre une carrière dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, et de faire bénéficier ce secteur d’une plus grande participation féminine.

Dans son discours de circonstance, la ministre Rose Pola a indiqué qu’aujourd’hui la priorité du chef de l’État, le général Mamadi Doumbouya, est de faire de l’autonomisation des femmes une réalité car, selon elle, l’autonomisation des femmes est une contribution à l’épanouissement de tous les Guinéens.

Elle soutient que le développement durable est possible à partir des technologies de l’information, de l’intelligence artificielle et des outils digitaux.

Madame Diallo laisse entendre que cette journée signifier que cette journée ne doit pas se limiter à sa dimension de réjouissance étape cruciale dans la reconnaissance et l’encouragement de la présence des jeunes filles et de leur impact dans un domaine qui façonne le monde moderne. Je comprends profondément les défis auxquels les jeunes filles et les femmes sont confrontées dans le domaine des TIC en Guinée. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : seulement environ 15% des femmes guinéennes poursuivent des études ou des carrières dans les domaines des STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques). Ces chiffres sont le reflet des obstacles persistants qui entravent l’accès des femmes aux opportunités offertes par le secteur des TIC »,

S’adressant aux jeunes filles, Dame Rose Pola, conseille « Familiarisez-vous avec les bases de la programmation, apprenez à coder, intéressez-vous à la cyber sécurité, à l’intelligence artificielle, rejoignez toutes les initiatives qui encouragent les jeunes filles à s’intéresser aux STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), où vous pourrez rencontrer d’autres passionnées comme vous et bénéficier de mentorat ».

De son côté, Salematou Kanté, au nom de la représentante de Google en Guinée, a indiqué du côté de ce grand acteur de l’internet, c’est avec ferveur que la journée est célébré, dans le cadre notamment du programme numérique Women Techmakers visant à former, orienter et valoriser les femmes impactées par les TIC en Guinée et au-delà. « Cette  journée offre une opportunité exceptionnelle de rassembler tous les acteurs du secteur des nouvelles technologies de l’information,  ainsi que ceux qui contribuent à l’éducation et la formation des jeunes filles en Guinée ».

Il faut rappeler que depuis son institutionnalisation, le 8 avril 2011, par l’Union internationale des télécommunications (IUT), cette journée est célébrée chaque année le quatrième Jeudi du mois d’avril.

La cérémonie a pris fin par un débat ouvert sur le leadership et sur comment les jeunes filles peuvent impacter les TIC dans le futur, entre les ministres Aminata Kaba, Diaka Sidibé et  Rose Pola Pricemou.

Alhassane Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici