La Fondation UBA (United Bank of Africa) a, par le biais de son National Essay Compétition (NEC) organise depuis quatre ans, le concours national de dissertation à l’intention des élèves du secondaire (lycée et collège). Le but vise à promouvoir la culture de la lecture et à stimuler une compétition intellectuelle saine parmi les élèves du secondaire à travers le pays. Une initiative qui reflète l’engagement continu de la fondation envers le développement socioéconomique et éducatif des communautés où elle opère.

La remise officielle des cadeaux aux lauréats au nombre de 12 dont 4 collégiens a eu lieu vendredi, 26 avril à Conakry en présence des autorités éducatives du pays, des représentants de la fondation UBA, parents et proches collaborateurs des bénéficiaires ainsi que plusieurs personnalités. A rappeler que le présent concours national de dissertation a été lancé le 9 février 2024 en Guinée.
Le directeur général de UBA, Antoine Chérif a rappelé la détermination de sa fondation à soutenir le développement socioéconomique des populations en appuyant le secteur de l’éducation. C’est pourquoi, la fondation s’inspire des valeurs intrinsèques qui sont l’esprit d’entreprise, de l’excellence, veille à ce que la responsabilité sociétale ne soit pas conçu comme un outil de markéting, mais qu’elle soit reconnue comme une contribution d’une entreprise à la promotion durable des communautés. D’où la prévoyance du concours national de dissertation dans le programme de la fondation UBA avec pour objectif de tester les capacités rédactionnelles des élèves du secondaire en les soumettant à une épreuve de rédaction sur les sujets d’actualité.

Poursuivant, il a expliqué les étapes franchies par les candidats et qui ont prévalu à l’obtention des prix. Pour lui, cette quatrième édition du NEC, lancée par UBA Guinée, a vu une participation massive des élèves de tous les lycées et collèges du pays contrairement aux trois éditions précédentes.
’’Au cours d’un mois de compétition, les participants ont eu l’occasion de démontrer leurs compétences rédactionnelles sur des sujets pertinents pour la société guinéenne.
Les finalistes ont concouru pour des ordinateurs portables et des bourses d’études d’une valeur de 10.000.000 GNF chacune. Le processus de sélection du NEC s’est déroulé en trois phases, avec près de 3800 candidats s’inscrivant en ligne et soumettant leurs essais. Environ 600 élèves ont été retenus pour la phase de composition écrite, et les douze meilleurs ont participé à la phase finale au siège de UBA Guinée » a précisé Antoine Chérif.
En recevant le premier prix au titre de cette quatrième édition, Nyankoyé Ignace Bréhémou du collège-lycée Sainte Marie de N’Zérékoré a exprimé sa satisfaction à l’endroit des initiateurs. Celle qui contribue à la qualification de leur niveau intellectuel, aussi représenter sa localité et son établissement scolaire.
« C’est une fierté pour moi de représenter non seulement ma préfecture, mais également mon école à ce grand concours qui m’a permis de décrocher le premier prix. J’invite donc les élèves et apprenants du pays surtout ceux de mon établissement à participer à ce concours. Car, c’est non seulement réel, mais aussi instructif » a-t-il souligné.

Au nom du ministère de l’enseignement préuniversitaire et de l’alphabétisation, Thiapato Barry, inspecteur régional de l’éducation de Conakry a salué l’initiative de l’institution. Un esprit innovateur qui contribue efficacement au renforcement de la capacité scolaire des élèves et apprenants guinéens. Un esprit qui cadre avec la vision du Comité National du Rassemblement pour le Développement CNRD à travers le département de tutelle qui met en avant la qualification de l’éducation nationale au profit des guinéens. Connaissant l’impact que cela va apporter positivement à l’éducation nationale et à l’épanouissement des élèves et apprenants, Thiapato Barry a formulé des requêtes auprès des responsables de la fondation à élargissement du présent concours dans les coins les plus reculés de la Guinée (districts) parce que pense-t-il, le défi est encore grand.
A noter que les établissements scolaires ayant présentés plus de candidats, en l’occurrence le Groupe Scolaire Saint Georges et Chérif Sagalé ont également bénéficié d’un lot de livres de la part des organisateurs. La cérémonie a pris fin par la remise des prix aux lauréats.
Sékouba Kourouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici