Dans sa dynamique d’apporter un tonus sur le plan de la communication gouvernementale, le ministère de l’information et de la communication en collaboration avec ses partenaires, organisé une rencontre mardi, 2 avril au département de tutelle.

Appuyés par le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) à hauteur de 119800 dollars US, les échanges ont porté sur l’élaboration de la stratégie nationale de communication gouvernementale pour le développement. Une mission qui durera trois (3) mois et qui devra aboutir à l’élaboration d’un plan de communication qui sera budgétiser. Un plan qui s’étendra sur une année et aussi à l’élaboration de certains modules de formation pour renforcer les capacités des cadres du ministère de l’information et de la communication et des acteurs qui évoluent dans le domaine de la communication.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’information et de la communication, Fana Soumah. On notait également la présence des cadres du département ainsi que plusieurs autres personnalités.
A l’entame, le chef de mission CCM WIDE, Broussard Falola et la spécialiste communication et relations publiques au sein de l’unité de coordination et d’exécution des projets (UCEP), Mme. Keïta Aïssatou Bah ont tour à tour souligné que le gouvernement guinéen et le groupe de la banque mondiale financent conjointement le projet d’appui à la mobilisation des ressources internes et à la formalisation des entreprises. Ce projet selon eux, vise à accompagner le gouvernement dans la mobilisation des recettes fiscales et aussi la facilitation de la formalisation des entreprises.
C’est dans le cadre de ce projet que le gouvernement a bénéficié de cet accompagnement à travers le ministère de l’information et de la communication pour l’élaboration de la stratégie nationale de communication gouvernementale pour développement.
« Cette stratégie va permettre éventuellement au gouvernement de pouvoir renforcer sa visibilité, communiquer sur de nombreuses réformes, actions, projets et programmes qu’il finance à travers le pays pour le développement du pays. Elle va également au gouvernement de recueillir les aspirations des populations à la base en matière de communication et de veiller à ce que les aspirations soient prises en compte » ont-ils dit.
La directrice nationale de la communication et des relations avec les médias privés, Djontan Diarra a noté que la mise en place de cette stratégie va permettre au gouvernement à communiquer de manière organisée. Cela pour permettre aux populations d’être édifié sur les actions que mènent les autorités sur le terrain pour le développement de notre pays.
« C’est un processus qui a commencé il y’a plus d’un an. Et lorsqu’on commençait, il y avait une liste de 9 cabinets d’informations et de la Communication qui voulaient participer. Des cabinets qui venaient de la Belgique, le Mali, du Burkina Faso. C’est suite à cela qu’un a été retenu avec l’appui technique de BICEP et un appui financier de la BAD à hauteur de 119800 dollars US’’.
En procédant au lancement des activités, le ministre de l’information et de la communication, Fana Soumah a rappelé que depuis l’avènement du CNRD (Comité National de Rassemblement pour le Développement) au pouvoir, le 05 Septembre 2021, beaucoup de projets de développement et d’infrastructures ont été lancés dans tous les domaines. Il est dit-il, important de faire non seulement la promotion de ces projets et programmes mais aussi permettre aux populations de s’approprier I’ensemble des actions des autoités sur le terrain.

« C’est pourquoi, sous I’égide du Ministère de l’Information et de la communication, ce processus est entré en droite ligne de la politique de réfondation de l’État et de rectification institutionnelle chères au Président de la République, le Général de Corps d’Armée, Colonel Mamadi Doumbouya et à son Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Amadou Oury Bah. D’où l’élaboration avec le cabinet CCM WORD WIDE et l’ensembre des parties prenantes pour trouver des voies et moyens afin de doter le gouvernement d’une véritable stratégie de communication pour le développement. Je suis conscient des défis qui vous attendent pour atteindre I’ensemble des objectifs. Mais je reste convaincu, que grâce à I’approche participative, inclusive et transparente que vous allez imprimée dans l’accomplissement de cette mission, vous parviendreż à nous donner une stratégie de communication gouvernernentale pour le développement très efficace. J’invite donc toutes les parties prenantes, y compris les cadres du ministère de l’information et de la communication, les acteurs des télécommunications, les acteurs des médias publics et privés, lesbmembres de la Haute Autorité de la Communication, à contribuer activement à la réussite de ce processus », dira le ministre Fana Soumah
Pour terminer ses propos, le minitre de l’information et de la communication, a salué et remercié le Coordinateur de l’UCEP, la Banque Africaine de Développement (BAD) qui a appuyé financièrement le projet ainsi que l’ensemble des partenaires techniques et financiers.
Sékouba Kourouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici