Le gouvernement guinéen travers le départementen charge de l’Enseignement Pré-universitire et de l’Alphabétisation accorde une importance capitale aux manuels pédagogiques dans la formation des apprenants. C’est dans cet ordre d’idée que des acquisitions sont faites dans le cadre du fonds commun de l’éducation qui est co-financé à la fois par l’AFD, l’UNICEF et le Partenariat Mondial pour l’Education.

Dans la matinée de ce jeudi 21 mars 2024, ces partenaires (AFD, UNICEF, PME) ont procédé à la remise officielle de 372 838 manuels pédagogiques (français, calcul et sciences d’observation) pour le cycle primaire (CP1 au CM1) des écoles publiques au nouveau ministre du MEPU-A, Jean Paul Cedy.
Selon la Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD), J. Vanuxen-Milleliri, plusieurs acquisitions ont été faites dans le cadre dudit Fonds commun de l’éducation.
« C’est un plaisir de prendre la parole au nom de l’AFD, de l’UNICEF et du PME, dans le cadre de cette cérémonie de remise officielle de 372 838 manuels pédagogiques. Ce geste constitue un acte important pour les enfants, les enseignants et les parents d’élèves du système éducatif guinéen. Quand on y pense, le principal intrant faisant levier pour améliorer les apprentissages reste les manuels scolaires qui sont malheureusement aujourd’hui en nombre très insuffisant dans les écoles. Ainsi, selon l’annuaire statistique scolaire du MEPU-A, le ratio manuel/élève s’est fortement dégradé passant de 3,7 en 2019 à 2, 2 en 2022. Aujourd’hui, il est important que le MEPU-A avec l’accompagnement de ses partenaires recherche de solutions concrètes pour se doter de capacités additionnelles pour la sécurisation et la mise disposition sans réserves des manuels aux élèves. Cela constitue une nécessité impérieuse qui s’impose à nous tous », dira la patronne de l’AFD en Guinée.
Pour Malick Bah, Directeur général de l’institut national de recherche et d’action pédagogique (INRAP), son institution, dans ses attributions est chargé d’élaborer des programmes d’enseignement, élaborer des manuels scolaires devant accompagner le programme d’enseignement et de piloter les innovations pédagogiques.
« Aujourd’hui, nous sommes en train de vivre la remise de manuels scolaires. Pour l’élémentaire et la conception est faite par les cadres de l’INRAP. La nouveauté, c’est les cahiers d’activités multi-matiéres. Ce sont des supports qui aident l’élève à consolider les apprentissages. C’est une première dans nos classes parce que depuis 1996, on a pas doté les enfants en cahiers d’activités. Et à partir là, nous allons continuer pour que l’élève ait ce qu’on appelle les manuels de base et les supports de lecture. C’est une mission essentielle et nous nous battrons pour que l’élève guinéen ait tous ces supports… »

Au nom des partenaires sociaux du système éducatif, Mme Camara Adama Sow, présidente de la fédération guinéenne des parents d’élèves, étudiants et amis de l’école, a remercié le gouvernement et ses partenaires pour l’acquisition de ces manuels qui, selon elle, contribueront à la formation souhaitée des apprenants.
Principal bénéficiaire de ces manuels, le Directeur national de l’enseignement fondamental, Pierre Touré s’est exprimé en ces termes : « Nous très ravis d’avoir ces manuels parce que comme vous le savez, ils contribueront sans nul doute à l’amélioration des conditions d’enseignement apprentissage. Soyez rassurer que ces manuels iront bel et bien aux bénéficiaires que sont les élèves guinéens… »
En recevant ces manuels pédagogiques, le ministre Jean Paul Cedy a tout d’abord tenu à remercier les partenaires pour le geste, avant d’inviter ses cadres techniques à l’acheminement rapide desdits manuels auprès des ayant-droits (élèves).
« Ce que je vais souhaiter, c’est que les maîtres travaillent effectivement avec ces manuels. Et qu’ils (manuels) soient effectivement en possession des élèves de façon gratuite. Parce qu’ils ont été mis à disposition gratuitement par l’Etat guinéen et ses partenaires. Il est donc normal que ces manuels scolaires soient vraiment donnés aux élèves. Et on se battre pour que le secrétaire général et ses services techniques compétents acheminent très rapidement et s’assurent de la distribution… »
Youssouf Keita

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici