Dans la matinée de ce lundi 18 mars 2024, une manifestation a été réprimée par les forces de l’ordre à Fiénkolén , un district relevant de la sous-préfecture de Kintinia, située à 35km de Siguiri. Selon les informations que nous avons reçues sur place, les jets de pierres par les  manifestants et  l’utilisation des gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre étaient très tendus sur le terrain. Bilan provisoire, un blessé grave par balle, dans les rangs des manifestants.

Selon plusieurs sources concordantes, cette manifestation ne date pas d’aujourd’hui, c’est une longue histoire entre la SAG et les populations du district de Fiénkolén. L’origine de cette manifestation serait liée au non engagement des 10 ressortissants de Fiénkolén  à la SAG, après avoir utilisé leur terre pendant des années.

Après avoir été admis à l’hôpital préfectoral de Siguiri, Dr Abdoulaye Bachirou Condé, médecin lieutenant du haut commandement de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire en service à l’hôpital préfectoral de Siguiri, s’est exprimé sur cette situation.

« Nous avons bel et bien reçu un jeune qui a été blessé par balle dans une manifestation réprimée par les forces de l’ordre à Fiénkolén. Effectivement nous avons fait les examens, plusieurs personnes disaient qu’il a été tiré par le fusil, fabrication locale, mais j’ai dit au procureur qu’il a été tiré par une arme automatique. Pour le moment, il est hors de danger » » a-t-il expliqué.

La victime s’appelle, Lamine Keïta, âgé de 24, commerçant de profession, marié et père d’un enfant. 

Au moment où nous mettions cette dépêche en ligne, le calme était  revenu dans la ville. 

Nouhan Konaté, correspondant à Siguiri. 

621 76 47 14 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici