Le nouveau ministre de l’Information et de la Communication, Fana Soumah a officiellement pris fonction ce samedi 16 mars 2024. C’est le ministre secrétaire général du gouvernement, Tamba Benoît Kamano, en compagnie des membres du CNRD et des membres du gouvernement qui a précidé la cérémonie de passation de service en présence de nombreux travailleurs dudit département.

Dans sa prise de parole, la ministre sortante, Aminata Kaba a tout d’abord remercié l’ensemble des travailleurs qui l’ont aidé à mener sa mission pendant 18 mois à la tête de ce ministère.

« Je commencerais par adresser mes chaleureuses félicitations à Fana Soumah pour son entrée au gouvernement en tant que ministre de l’information et de la communication, en lui souhaitant plein succès dans la conduite des affaires de cet important département. Nul doute que vous saurez appréhender les différents jeux inhérents à la poursuite des nobles missions qui vous incombent à ce département », dira-t-elle.

Poursuivant, elle mis un accent particulier sur quelques réalisations et chantiers faits sous son magistère. « Il s’agit entre autres : sur le plan légale et réglementaire : de l’adoption de la loi portant réglementation de la publicité par le CNT; l’élaboration des textes organiques au profit de certaines entités du département à savoir la direction nationale des services de diffusion, la direction nationale de la communication et des relations avec les médias, le BSD, de l’inspection générale, de l’AGP, du Fonds d’appui au développement des médias, du centre de formation et de perfectionnement, des directions régionales de l’information et de la communication », dira Mme Aminata Kaba, avant de présenter ses excuses à tout un chacun pour « tous les tors connus et inconnus. C’est pourquoi je profite de l’occasion pour présenter mes sincères excuses si offense a été causée dans l’exercice de mes fonctions. »

Sous un tonnerre d’applaudissements des travailleurs, le nouveau ministre a tenu avant tout à adresser ses vifs remerciements au président de la transition et au Premier ministre pour sa nomination à ce poste stratégique. Il a aussi remercié tous ceux de près ou de loin qui l’ont soutenu à des moments difficiles durant toute sa carrière.
« En prenant les rênes de ce département transversale de notre république, je mesure à juste valeur les charges qui m’attendent, que dis-je, qui nous attendent. Car, il faut le dire dès maintenant, c’est ensemble vous et moi que nous allons traduire dans les faits, les grandes et fortes idées refondatrices du président Général Mamadi Doumbouya dans le domaine de l’informatique et de la communication. La tâche est certe lourde, mais je suis certain qu’ensemble, nous allons relevé les défis », dira Fana Soumah.

Plus loin, il dira qu’il ne sera pas seulement un ministre des médias d’Etat, mais plutôt un ministre pour tous les médias guinéens.

« Je tiens à préciser ici et maintenant que ma vision du ministère de l’information et de la communication est globale et transversale. Pour moi, il n’y a pas et il ne saurait y avoir de barrière entre les médias du service public et la presse privée », a-t-il insisté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici