Mercredi 13 mars 2024, Yaya Kaïraba Kaba a été nommé Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, et a été officiellement installé dans ses fonctions le vendredi 15 mars 2024 par le Ministre Secrétaire général du gouvernement, Benoît Kamano.

La cérémonie de passation de services entre Yaya Kaïraba Kaba et son prédécesseur, Alphonse Charles Wright, s’est déroulée en présence du représentant du président du CNT ainsi que des membres du gouvernement sortant et entrant.

Dans son discours, le Ministre Benoît Kamano a souligné que la passation de service est un « exercice républicain, une pratique conforme à l’esprit du CNRD ».

Se gardant de dresser son bilan, estimant que celui-ci parle de lui-même, le ministre sortant, Alphonse Charles Wright, a chaleureusement remercié tous les employés de la justice pour leur collaboration sincère.

« Bienvenue à bord du navire du CNRD. Vous ne le regretterez pas », a déclaré Alphonse Charles Wright à son successeur, exprimant toute sa disponibilité et lui adressant ses félicitations et ses prières.

Pour assurer le succès de sa mission, Alphonse Charles Wright a vivement conseillé à Yaya Kaïraba Kaba de rechercher une franche collaboration. Il a également exprimé ses remerciements au Président de la République, le Général de corps d’armée Mamadi Doumbouya, se déclarant toujours disponible à son service.

De son côté, le nouveau ministre a exprimé sa gratitude envers Dieu pour le don de la vie. Yaya Kaïraba Kaba a également remercié le Général Mamadi Doumbouya et le Premier ministre Amadou Oury Bah pour la confiance qu’ils lui ont témoignée, ainsi que ses parents pour leur contribution à son éducation.

L’ancien Inspecteur Général des services judiciaires et pénitentiaires a particulièrement remercié son prédécesseur pour leur excellente collaboration pendant les deux années passées à la tête du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.

Conscient des défis à relever, compte tenu de sa vaste expérience dans le domaine judiciaire, Yaya Kaïraba Kaba s’est fixé comme priorités la continuité du procès du 28 septembre, la construction d’infrastructures judiciaires et pénitentiaires à travers le pays, entre autres. Il a surtout promis de veiller au respect de la dignité humaine.

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici