Déterminé à renforcer le climat d’échange convivial et fraternel entre les autorités politiques et les différentes composantes sociales du pays, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Amadou Oury Bah, a rencontré les représentants des coordinations régionales de la Guinée, les leaders des confessions religieuses, et les représentants de la Communauté des Guinéens d’origine Libano-Syrienne.

Pour l’ancien ministre de la réconciliation nationale, l’initiative de rencontrer les sages de « la communauté nationale » répond à un double objectif : « se présenter à eux et demander leur bénédiction » dans le cadre de ses nouvelles responsabilités nationales en vue de bénéficier de leur soutien et accompagnement. Dans un ton apaisé et conciliant, le Premier ministre a au nom du Président de la République, Chef de l’État, Général Mamadi Doumbouya, exprimé son attachement profond aux liens de partage et d’engagement patriotique entre les communautés dans l’œuvre de refondation de la nation.

À la sortie de cette rencontre, M. Aly SAADI, au nom de la communauté guinéenne d’origine libanaise, invitée pour l’une des rares fois à une rencontre de ce niveau, a exprimé sa sensibilité et son engagement : « La communauté a apprécié l’invitation du Premier ministre, témoignant de son engagement à mener sa mission en partenariat avec tous les acteurs sociaux-politiques et économiques du pays. Nous exprimons notre disponibilité à l’accompagner dans sa noble mission dans l’intérêt du peuple de Guinée. Nous sommes engagés pour le bien-être de ce pays, car nous vivons ici, et le souci du Gouvernement est le souci de chaque personne qui vit en Guinée. »

Les Chefs religieux quant à eux, ont placé cette initiative du Chef du Gouvernement sous l’angle de la main tendue pour la construction d’une Guinée unie et fraternelle : « C’est dans la paix que nous voulons vivre. Elle s’acquiert sur la base du respect mutuel et de l’esprit de partage, tant sur le plan socio-politique que sur le plan économique. » a souligné Elhadji Mamadou Saliou CAMARA.

Cet échange a été l’occasion de renforcer des liens de sociabilité, centrés autour des questions essentielles pour le bonheur commun. Par ailleurs, l’idée d’une assemblée des sages a été évoquée pour alimenter la réflexion.

La Cellule de Communication du Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici