C’est dans la ville des agrumes, Kindia, située à 135 kilomètres de la capitale Conakry, que la Première Dame de la République, Madame Doumbouya Lauriane Darboux, a présidé ce vendredi 8 mars 2024, la date célébrant la lutte pour les droits et l’émancipation des femmes. Elle avait à ses côtés le Président du CNT, Dr. Dansa Kourouma, le Premier ministre chef du Gouvernement, Amadou Oury Bah, le ministre Secrétaire Général de la Présidence, le Général Amara Camara, et le ministre Directeur du Cabinet Présidentiel, Djiba Diakité.

Parées du traditionnel habit local “le kendili”, les femmes de Kindia ont réservé un accueil digne et chaleureux à la Première dame et à sa suite. Dans son discours de circonstance, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Amadou Oury Bah a, en substance, souligné la détermination du Chef de l’État à faire de l’autonomisation des femmes une réalité mais surtout sa priorité. Cela s’est notamment traduit sur le terrain par l’accompagnement, entre 2022 et 2023, d’environ 300 groupements de femmes pour un montant global de 16 milliards de Francs guinéens. Le Premier ministre a, par ailleurs, dans le cadre de la lutte pour l’équité et la parité menée par les femmes, annoncé que le Chef de l’État a pris un engagement personnel d’intégrer au minimum 30% de femmes dans le futur Gouvernement. Une dynamique qui s’inscrit ainsi en droite ligne du thème choisi cette année : “Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme pour parvenir à l’égalité des chances”.

C’est sur une note de satisfaction que Madame la Première dame a pris congé des populations de Kindia, avec la ferme conviction que le Président de la République continuera à soutenir l’autonomisation des femmes et favoriser l’égalité des chances.

DCI-PRG

La Cellule de Communication du Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici