Récemment, l’ouverture de la session 2024 de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et de la session de l’Assemblée populaire nationale (APN) a suscité beaucoup d’intérêt pour la Chine parmi les internautes du monde entier. Nous avons sélectionné certains de ces sujets et allons en discuter ensemble.

Aujourd’hui, nous allons porter notre attention sur le domaine spatial en Chine.

La Chine s’est toujours prononcée pour une utilisation pacifique de l’espace. Lors de la mission spatiale du premier taïkonaute chinois, Yang Liwei, à bord du vaisseau spatial Shenzhou-5, sa première phrase prononcée était une salutation adressée à tous les peuples du monde. Il a également écrit sur la face arrière de son journal de bord : « Pour la paix et le progrès de l’humanité, les Chinois sont venus dans l’espace ». La Chine a également été le premier pays à arborer le drapeau des Nations Unies lors d’un vol spatial habité inaugural.

Depuis le lancement du programme spatial habité chinois en 1992, la Chine a adopté une stratégie de développement en « trois étapes » avec pour objectif final la construction d’une station spatiale. Au cours des 30 dernières années, la Chine a progressivement achevé la construction de la station spatiale selon sa stratégie de développement et ses plans de mission, sans jamais chercher à rivaliser pour la suprématie spatiale.

Ces dernières années, la Chine a continué à développer la coopération et les échanges internationaux autour de sa station spatiale. Des accords de coopération ont été signés avec plusieurs agences et organisations spatiales, notamment la France, l’Allemagne, l’Italie, la Russie, le Pakistan, le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies et l’Agence spatiale européenne. Divers projets de collaboration ont été mis en œuvre, notamment des vols conjoints d’astronautes, des expériences de développement de charges utiles spatiales, la gestion de l’environnement spatial et la sensibilisation des jeunes à l’astronautique. Selon Simonetta Di Pippo, directrice du Bureau des affaires spatiales des Nations Unies, l’ouverture de la station spatiale chinoise est une composante essentielle de l’initiative « Partage global de l’espace » de l’ONU et constitue un « excellent exemple ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici