Après la dissolution du gouvernement Goumou, le Chef de l’Etat, Général Mamadi Doumbouya a porté son choix sur l’économiste et homme politique Amadou Oury Bah, dit Bah Oury pour diriger le gouvernement.

Ce matin du mercredi 28 février, le nouveau Premier ministre a reçu un groupe de médias et quelques parents et amis à son domicile privé dans la commune de Ratoma.   

Devant les hommes de médias, M. Bah admet que la tâche sera difficile et que la restauration de la confiance est nécessaire pour régler les problèmes auxquels notre pays est confronté actuellement. Il s’agira aussi, selon lui, avec l’assentiment du général Doumbouya, d’apaiser et de redonner l’espoir à nos compatriotes qui se sentent un peu déboussolés ces derniers temps.

« Nos compatriotes savent que la situation n’est pas facile et c’est la raison pour laquelle dans ces périodes d’épreuves, on doit faire preuve de responsabilité et d’aller dans le sens d’un apaisement qui va permettre d’aborder tous les problèmes de fonds avec sérénité. Et éviter d’être régulièrement dans des tensions multiples qui amènent à prendre des décisions à l’emporte pièce dommageable pour l’avenir de notre pays et l’avenir des populations elles-mêmes », a indiqué le nouveau premier ministre.

Avant d’ajouter que : « C’est vrai, lorsque quelqu’un a faim il ne peut pas comprendre qu’on lui dit attends que le repas soit moins chaud mais c’est le message qu’il faut lancer à nos compatriotes. Patience et sérénité. Tout le monde est conscient de la situation actuelle mais avec l’aide de Dieu, nous allons nous atteler aux travaux qui permettront progressivement de régler les problèmes qui sont multiples. Même s’il n’y aura pas de coût de baguette magique. Mais si tout le monde se donne la main dans un calme responsable je pense qu’on peut avancer et la Guinée est en capacité d’aller de l’avant. On sait que nos compatriotes ont une forte capacité de résilience et de solidarité ».

Il demande le soutien et l’accompagnement de l’ensemble des guinéens pour ramener la quiétude et un engagement collectif national pour que la Guinée puisse sortir la tête de l’eau. Il laisse entendre que cela est bien possible en ce sens que lui et le Général Doumbouya y croient fermement pour aller dans le sens d’un consensus constructif afin de mener à bien ces travaux extrêmement importants pour notre pays.

Alhassane Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici