Après une première sortie très sérieuse du Syli national de Guinée face aux Lions indomptables du Cameroun lundi passé, pour son entrée en matière au compte de la 34ème édition de la CAN 2023, un open presse a été initié ce mercredi, 17 janvier 2024 par sa cellule de communication à Yamoussoukro où est basée l’équipe guinéenne.

Une interview exclusivement réservée aux Médias guinéens présents en terre ivoirienne en vue de   connaitre la situation globale de l’équipe dirigée par Kaba Diawara avant son deuxième match contre la Gambie. Le tombeur du Syli à la dernière à la CAN 2021 au Cameroun. Un match prévu vendredi, 19 janvier 2024 à 20 H GMT au stade Charles Konan Banny.

A en croire Mory Konaté, milieu récupérateur tout le monde se bat pour donner son meilleur possible c’est au coach de décider le reste. « La concurrence est importante dans un groupe, çà permet de se surpasser et le coach aura à faire son choix. Nous devons garder l’état d’esprit et l’avis du groupe est le plus important », dira-t-il

 Mory Konaté en répondant une question, concernant la défaite de la Guinée face à la Gambie à la CAN 2021 au Cameroun a été un faux pas. Donc renchéri-t-il c’est lui et ses coéquipiers de reprendre   maintenant leur revanche face à cette même équipe.

Pour Ibrahim Koné gardien de but du Syli national de Guinée, mais également natif de la Côte pays hôte de ladite compétition, dira tout simplement que c’est l’effort de beaucoup de travail et de sacrifice pour en arriver à ce niveau. « Je suis très content de jouer devant ma famille d’origine. Et je me sens également à l’aise. C’est une source de motivation. Pour   le match nul (1-1) face au Cameroun, les journalistes ont retenu l’arrêt que j’ai faite   et le but de Mohamed Bayo, mais le plus important était l’esprit de tout le collectif.   Le résultat a été un travail du groupe. », a-t-il ajouté 

De son côté, le coach Guinéen Kaba Diawara,a noté que  les ambitions sont claires.  Et de poursuivre ; « on s’est rendu compte que nous avons des joueurs qui ne jouent pas beaucoup en club. Don dit-il il fallait les mettre à niveau. Et le stage d’Abu D’Abi a servi à ça.  Il y a deux ou trois séances où les enfants ont vraiment souffert. Mais il faut souffrir pour réussir. On a récupéré l’effectif pour préparer autre chose face à la Gambie.

Plus loin, le Coach Kaba a évoqué le cas Aguibou Camara qui marche lui actuellement « C’est clair qu’il (Aguibou, ndlr) est en train de prendre une place importante dans le groupe comme deux ou trois autres joueurs. Il a saisi sa chance. On dit qu’on veut que les jeunes prennent un petit peu le contrôle, il est en train de le faire, on est tous content. Moi je retiens de cette performance, la forte image qu’il a faite quand François a eu   le carton rouge. Il est allé, l’a pris dans ses bras et lui a dit qu’ils vont faire le boulot. C’est qu’ils ont fait, c’est ce qu’il a fait parce qu’on a les données GPS des joueurs. Il est vraiment en image de ce qu’on voulait mettre en place. », a-t-il dit en substance  

En ce qui concerne les joueurs du Syli qui ont manqué la première sortie pour faute de blessure, Kaba Diawara a tout de même dit qu’il attend encore le verdict de l’équipe médical. Avant de dire que la séance d’entrainement d’aujourd’hui et demain déterminer leur situation.

Thierno Kalifatou Doumbouya, envoyé spécial

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici