Dans un communiqué, le gouvernement est revenu mercredi sur le nombre de morts qui passe à 25, annoncé qu’une partie des installations pétrolières a été réhabilitée. Ce qui a permis, dit-il, le dépotage d’un navire de 35 mille tonnes mètres arrivé ce mercredi matin. Communiqué

Conakry, le 10 janvier 2024 – L’approvisionnement des camions citernes en gasoil et en fuel lourd (HFO) revient progressivement à la normale dans notre pays.
Depuis ce matin, un navire de 35 000 tonnes métriques de gasoil a accosté au port de Conakry. Le dépotage est rendu possible grâce aux travaux de réhabilitation d’une partie des installations pétrolières de Conakry.
Au nom du Chef de l’État, le Gouvernement remercie toutes les équipes techniques publiques et privées qui ont réussi cet exploit en si peu de temps.
Concernant le gasoil, le Gouvernement décide de la levée des restrictions sur sa vente dans les stations-services sur toute l’étendue du territoire national.
En ce concerne l’essence, les efforts sont en cours pour une solution interne appropriée. L’approvisionnement à partir des pays voisins se poursuit. Pour le moment, les restrictions sur la vente de ce produit demeurent.
Au titre du bilan sanitaire du sinistre, il est dénombré à ce jour 25 cas de décès dont 17 dépôts de corps, parmi lesquels 11 sont non identifiés. 457 blessés ont été accueillis dans nos structures et ont bénéficié de traitement gratuit. A date, 4 patients restent hospitalisés. Le soutien aux sinistrés continue.
Dans un prochain communiqué, le Gouvernement fera le point sur les dons et les manifestations de solidarité.
Le Gouvernement remercie les populations qui dans le civisme et la solidarité ont fait preuve de courage et de dignité dans la gestion de la crise. Il réitère son appel au calme, à la patience et à la sérénité. Le retour à la normale des activités est très proche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici