La délégation de la commission nationale de vulgarisation dépêchée à Kissidougou s’est rendue ce samedi 16 Décembre dans la Sous-préfecture de Yendé Millimou à 40 kilomètres sur la nationale Conakry-N’Zérékoré.

Arrivée dans cette commune rurale (CR) aux environs de 10 h 30, cette délégation conduite par Morlaye Soumah s’est rendu d’abord au centre d’accueil où elle a rencontré le Sous-préfet, Commandant Fangamou Dorono entouré de ses proches collaborateurs. Ensuite, en compagnie du Sous-préfet, la délégation a effectué les salutations d’usage au vestibule où les patriarches réuni en grand nombre ont chaleureusement accueilli la délégation avant de formuler des bénédictions pour la réussite de la campagne de vulgarisation mais aussi pour une transition apaisée et réussie.

Peu après, l’atelier communal de vulgarisation des résolutions du cadre de dialogue s’est déroulé au foyer des jeunes sis dans le district Yendé 1. Là, les 100 participants dont 38 femmes étaient présents et représentent toutes les entités sociales de Yendè. Notamment les organisations des femmes et des jeunes, les représentants des sages, des religieux, de l’administration publique, de la société civile.

Dans son souhait de bienvenue, le troisième maire adjoint, Ibrahima Kalil Diané, rassure que sa localité est disposée avec toutes ses composantes sociales à promouvoir le dialogue pour le bien être de chacun et de tous.

« Nous sommes très ouvert au dialogue pour un développement harmonieux de notre nation. A Yendè nous n’avons pas de problèmes dans ce sens. Ici, nous avons la compréhension mutuelle, la cohésion sociale et nous ne pouvons que remercier la délégation et les autorités pour cette belle initiative », a déclaré M. Diané.

Le doyen de la délégation, Jean Batiste Tounkara a réitéré l’appel aux participants de mettre en œuvre pour restituer les messages reçus aux structures respectives. Il demande aux jeunes, aux femmes, aux sages, aux religieux de cimenter la paix et le dialogue dans les districts et au chef-lieu de la sous-préfecture pour un développement harmonieux de Yendè en particulier et de la Guinée en général.

Dans son discours d’ouverture, le Sous-préfet, Commandant Fangamou Dorono, se réjouit de l’arrivée de la délégation puisque, selon lui, rien n’est plus beau que si la décision des autorités centrales soient vulgariser jusqu’au citoyen lambda à Conakry et à l’intérieur du pays.

« Je rassure que la population de Yendè est attachée aux idéaux des nouvelles autorités depuis la prise de responsabilité faite par le CNRD le 5 Septembre 2021. A Yendè, le vivre ensemble règne. Notre beau pays ne peut être construit que grâce aux efforts de chacun et de tous. Pour cela, il faut que chacun accepte de pardonner son prochain pour les erreurs du passé« , a laissé entendre le numéro un de la Sous-préfecture composée de 12 districts.

Il termine par saluer cette initiative des autorités tout en indiquant que chez lui, la priorité a été, depuis son installation, la sensibilisation des populations en synergie avec le maire. Avec comme message fort le respect de la loi et la culture de la paix et de la quiétude sociale.  

Morlaye Soumah, chef de mission a fait l’effort d’expliquer aux participants les 35 résolutions du cadre de dialogue inclusif inter guinéen en français. Pour mieux faire passer le message, il était accompagné par Fara Jacob Tonguino, un enseignant réputé de la localité qui traduisait le contenu en langues nationales maninka et kissien.

Aux termes de la rencontre, le porte-parole des participants, Ousmane Condé, délégué scolaire de l’enseignement élémentaire, a exprimé sa satisfaction. Il promet de tout faire pour une bonne restitution dans les différents districts relevant de Yendè.

Après le mot de clôture prononcé par le Sous-préfet, l’atelier communal a pris fin par une prise de vue sur une note de satisfaction partagée.

Alhassane Barry 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici