Dans la nuit du mercredi, au château du palais du peuple, le ministre de la Culture, du tourisme et de l’artisanat accompagné par les cadres de son département a participé au spectacle sur quelques figures guinéennes et africaines. Plusieurs personnalités et d’hommes de culture du pays et d’ailleurs y ont aussi participé.

Il s’agit d’une représentation de quelque grandes figures qui ont  marqué l’histoire de la Guinée et de l’Afrique. Une illustration parfaite de leurs modes vestimentaires, leurs démarches, leurs façons de tenir débout etc. Tout en racontant brièvement leur biographie ou leur parcours. 

L’évènement est une première dans l’histoire du festival national des arts et de la culture (FENAC). Le but cherché, est de faire revivre le passé afin que les guinéens et les africains ne puissent pas oublié d’où ils viennent; Et bien évidemment, de mettre en valeur les textiles guinéens et africains.

 Cette soirée était une rencontre de haut niveau qui a inspiré les participants, en dépit de son côté éducatif qui restera à jamais dans l’histoire du FENAC.  Des acteurs qui ont joué le rôle de figures, ont été sélectionnés par Oumou Sy, une sénégalaise, styliste, invitée par le département de culture pour partager son savoir faire, en mode, en textile et en tissage africains. 

Parmi les figures historiques représentées, y figuraient entre autres, l’Almamy Samory Touré, Zégbela Togba, Dîna Salifou, haïlé sélassié, Alpha Yaya Diallo, Soudiata Keita, etc. 

C’était une fierté pour le ministre de la culture, de tourisme et de l’artisanat, d’organiser ce spectacle avec l’implication de son département pour sa réussite et la coopération de la styliste sénégalaise Oumou Sy, qui y a mis tout son génie créateur. Le ministre a par ailleurs dit que, << que ce spectacle était initié pour montrer à nos petits-fils, à nos fils, bref, la future génération, pour qu’ils sachent d’où ils viennent et où les doivent aller. C’est pourquoi je lance un appel aux jeunes de s’intéresser à leur culture et d’écouter leurs aînés. Si un aîné te donne des conseils, tu ne perdras jamais.>> a t-il déclaré.

Pour sa part, Oumou Sy dira que c’était un honneur pour elle de faire ces costumes qui ont servis à faire cette représentation des figures guinéennes et africaines. Et aussi une fierté, quand ces costumes seront des objets du musée national plus tard. Elle a interpellé les autorités à ne pas laisser ces costumes, ces objets d’arts disparaître. D’enseigner aux jeunes qu’ils ont un patrimoine important qui ne doivent être oublié.

Mohamed Dramé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici