Le témoignage de l’ancien l’inspecteur général de la police, l’ancien commandant de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMS) de Cameroun, Ansoumane Camara dit Bafoé a repris ce lundi 04 novembre 2023.

À la barre du tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry, le témoin a continué avec la phase questions-réponse de sa version des événements du 28 septembre 2009, au stade du même nom.

Il a reconnu avoir intervenu pour apaiser la foule mais un jet de gaz lacrymogène aurait tout chamboulé.

« Quand ils sont arrivés, nous avons tous fui, nous n’étions armés que de gaz lacrymogènes et ces gaz étaient même finis », a répondu Baffoé.

Au stade le lundi 28 septembre 2009, le général Baffoé dit sans ambages que leur objectif était d’empêcher la manifestation de se tenir parce qu’elle était interdite.

« Je n’étais pas à l’intérieur du stade. Je n’ai pas ordonné de faire usage de grenades lacrymogènes. (…). De 10h jusqu’à midi, personne n’avait fait usage de gaz lacrymogènes dans le stade. Par contre sur l’esplanade, quand mon ministre était en train de faire des sensibilisations alors sur la mamba, il y a eu quelques soubresauts. Entre-temps, j’ai assisté au lancement du gaz. Je ne peux dire exactement qui a lancé ce gaz, mais c’est ce qui a permis à mon ministre de se frayer du chemin puisque une bonne partie de la foule était allée vers Pharmaguinée. Nous étions complètement débordés. Dans un premier temps, nous avons décroché et on est allés vers Pharmaguinée. Quand on est revenus, on a trouvé que les leaders étaient deja sur place », a-t-il dit.

L’ancien commandant de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) de Cameroun, Ansoumane Camara Baffoé, a souligné qu’il était sous menace d’être arrêté. Il révèle que Marcel Guilavogui qui est un accusé dans cette affaire, avait ordonné de l’arrêter lors d’un meeting des soutiens du CNDD au stade. Mais grâce à l’intervention de Makambo, cela n’a pas eu lieu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici