Le ministre des transports accompagné de son homologue des infrastructures et des travaux publics a procédé ce mardi 5 décembre 2023, au lancement officiel des activités de la première édition des journées des transports routiers de la mobilité urbaine avec pour pays invité d’honneur la République du Mali. La cérémonie s’est déroulée au chapiteau du palais du peuple et a connu la forte mobilisation des transporteurs routiers Guinéens.

En Guinée, le sous-secteur des transports routiers constitue un des leviers essentiels pour l’amélioration des conditions de vie des populations. La direction nationale des transports terrestres à travers cette organisation, vise à proposer des solutions concrètes pour rendre effective la mobilité des personnes et des biens à moindre coût et dans les meilleures conditions de sécurité.

Au cours de ces trois journées d’intense travaux, les participants auront à échanger avec les trois panels sur des thématiques ci-après : quelle stratégie pour relever les défis de la refondation de la résilience des transports routiers, les enjeux de la mobilité urbaine durable dans un contexte d’urbanisation globale et enfin les systèmes des transports routiers face aux défis de la sécurité routière. Mais aussi il aura aussi deux ateliers qui seront tenus autour des modalités et procédures d’immatriculation des engins roulants de délivrance des permis de conduire, mais aussi du contrôle technique automobile.

Pour le Directeur national des transports terrestre, Mamoudou Keita, l’organisation de ces journées répond à un objectif primordial, celui de mobiliser l’ensemble des acteurs pour discuter, échanger et réfléchir sur les enjeux, les défis et les perspectives du sous-secteur des transports routiers afin de répondre aux besoins et aspirations de plus en plus croissant et pressant des populations.

« Le pays étant le pays invité d’honneur, ces journées seront également mises à profit pour réfléchir ensemble sur les voies et moyens de la relance effective et rapide du transport de voyageurs entre les deux États conformément à la vision éclairée de nos deux chefs d’Etat. » a-t-il indiqué

Dans son discours, Ousmane Horoya Sylla, au nom des transporteurs routiers de Guinée, a invité le ministre des transports, Félix Lamah, d’aider leur secteur à trouver des grues de grande capacité afin de pouvoir dégager les gros porteurs en cas d’accident de la circulation. Au ministre des infrastructures et des travaux publics de rendre nos routes parlantes : « en Guinée nos routes sont muettes, contrairement aux autres pays où tout est indiqué. »

Le Mali, pays invité d’honneur à cette première édition, à travers le représentant de l’ambassadeur du Mali en Guinée a remercié le peuple Guinéen pour cet honneur qu’elle a fait pour son pays.

Pour Amadou Kouyaté:  » cette première édition dont le Mali est l’invité d’honneur, nous va droit au cœur, symbolisant une preuve palpable de bonne relation qui existe entre nos deux pays. Le transport routier et la mobilité urbaine étant au centre des débats, des recommandations fortes seront faites pour développer le transport des deux pays. C’est une grande opportunité que nos pays doivent saisir. La facilitation du transport et le transit routier contribuent énormément au développement de nos deux pays qui sont sous-développés et pauvres. Toutes les problématiques seront débattues et des solutions seront proposées.

En prenant part à cette cérémonie, le Ministre des infrastructures et des travaux publics, Elhadj Gandho Barry a déclaré que ceci c’est une opportunité de discuter de cette problématique de mobilité urbaine.  » Parce que nous sommes dans une période de refondation et conformément à la vision du président de la République, nous sommes appelés à réfléchir sur les problématiques qui se posent à notre pays à long terme. Les questions de mobilité urbaine sont d’actualité aujourd’hui…. Je pense que ça sera l’occasion autour des panels et ateliers d’échanger et de nous proposer des pistes qui nous permettront par rapport à Conakry d’anticiper sur les 50 ans à venir, d’anticiper sur les relations que nous avons avec le Mali et les autres pays. Plus loin, réfléchir aussi sur comment on finance tout ça.’’

Dans son discours inaugural, Félix Lamah, ministre des transports a placé l’événement dans son contexte celui de lancer des journées entièrement dédiées à la réflexion et aux échanges et partage sur le transport routier et la mobilité urbaine.

« En effet, dans un contexte d’accroissement rapide de la démographie et d’urbanisation accélérée, les enjeux liés au transport routier et à la mobilité urbaine se posent sérieusement. Toutes les prévisions s’accordent à dire que la population dans les villes notamment africaine va s’accroître à un rythme soutenu dans les prochaines décennies. » a-t-il déclaré

Toujours dans sa communication, le ministre a mis un accent particulier sur la thématique du jour  » refondation des transports routiers en Guinée’’.

Selon Félix Lamah, ceci cadre parfaitement avec la vision du Chef de l’État, le colonel Mamadi Doumbouya qui consiste à promouvoir un système intégré de transport multimodal en Guinée.

Poursuivant, il a égrené les réformes entreprises par son département avant de parler des défis à relever :  » d’autres réformes sont envisagées au cours de l’année 2024. Il s’agit entre autres des acquisitions prochaines des bus neufs sortis d’usine qui serviront aux transports urbains et interurbains, le lancement des études de faisabilité en vue de la mise en route du document unique de transports ainsi que du manifeste du voyageur permettant respectivement d’avoir des statistiques fiables sur le transport des marchandises et des personnes. »

Pour terminer, le ministre Félix Lamah a lancé un appel à tous les participants à prendre une part active aux débats afin que ces journées aboutissent à des propositions pertinentes.

‘’Je lance également un appel pressant aux syndicats du Mali et de la Guinée à s’impliquer résolument aux côtés des deux directions, en charge du transport routier pour trouver des voies et moyens de relancer effectivement et rapidement le transport de voyageurs entre nos deux États. « 

Balla Yombouno

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici