Dans le but d’encourager la diaspora guinéenne à investir dans le pays notamment dans l’immobilier, le ministère des affaires étrangères, de l’intégration africaine et des guinéens établis à l’étranger a signé ce mardi 21 novembre 2023, une convention de collaboration avec l’entreprise BIID, une entreprise de droit guinéen qui évolue dans l’immobilier.

Cette convention a pour objectif, de permettre aux guinéens établis à l’étranger, de pouvoir investir en Guinée en toute sécurité et un gestionnaire fiable.

« C’est la vulgarisation du projet et permettre aux guinéens établis à l’étranger, comme caution morale, d’avoir le ministère pour pouvoir acquérir des terrains ou des maisons en toute sécurité foncière. Déjà, nous savons que la diaspora en général, est le plus grand pourvoyeur de fonds. L’objectif est de pouvoir ramener la diaspora en Guinée et de pouvoir investir. On s’est dit que l’un des piliers pour les faire amener, c’est d’avoir là où ils peuvent s’installer avec toute la sécurité foncière. Nous disposons d’un domaine de 167 hectares dans la zone d’Ansoumanya, dans la commune de Dubréka », a expliqué Mamadou Aliou Dieng, Directeur Général de BIID.

Le rôle que doit jouer le ministère dirigé par le Dr Morissanda Kouyaté est simple. Il s’agira, selon le secrétaire général dudit département Kabèlè Soumah, de vulgariser le projet auprès des guinéens établis à l’étranger à travers ses missions diplomatiques, mais aussi le bureau des conseils de guinéens établis dans chaque pays et le Haut conseil des guinéens de l’étranger.

« Nous avons visité le site qui est viabilisé et aménagé, les parcelles sont disponibles. Ce que nous venons de signer comme convention, nous permet de vulgariser le projet auprès de nos compatriotes vivant à l’étranger à travers nos missions diplomatiques mais le bureau des conseils des guinéens établis dans chacune des juridictions et le Haut conseil, la structure faitière de nos compatriotes établis à l’étranger. C’est de leur dire qu’un produit immobilier existe, des contrats seront signés entre cette structure immobilière, une institution financière de la place et le guinéen qui souhaiterait acquérir un terrain dans un premier temps, mais également une maison construite selon les conditions qui seront déterminées entre les trois parties. Nous n’inventons rien, ce sont des mécanismes qui existent ailleurs que nous avons souhaité enclencher maintenant avec un promoteur guinéen. Il ne s’agit pas seulement de dire venez, mais il faut proposer à ces guinéens quelque chose et la meilleure manière pour nous, c’est de leur offrir un foncier garanti, sécurisé et la réalisation de leur objectif dans le temps et dans les limites de leur possibilité », a-t-il dit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici