L’atelier de formation renforcement des capacités sur les techniques de rédaction administrative de 100 cadres du ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat, a pris fin ce mercredi 22 novembre au centre de perfection administrative CPA du ministère du Travail et de la fonction publique. La cérémonie de clôture a été présidée par le ministre Alpha Soumah, accompagné de sa cheffe de Cabinet. 

Du 26 octobre au 22 novembre, pendant un mois, plusieurs cadres sélectionnés dans toutes les directions du département de la culture, pour être outillés en technique rédactionnelle administrative afin de rendre plus performant et professionnel, le travail des cadres dudit département pour une meilleure productivité et prospérité.  

Cette volonté affichée du ministre Alpha Soumah, de mettre à niveau les compétences de ces cadres, traduit davantage son engagement à faire du departement de la culture, un pilier central au développement socio-économique et culturel de la Guinée. Initié par la division des ressources humaines. Cet atelier de renforcement des capacités en rédaction administrative a parmi d’aborder plusieurs thématiques dont entre autres : la rédaction, l’administration, le leadership, le management, les codes de conduites dans l’administration pour une bonne coordination et gouvernance administrative etc. 

Dans ce sens, le directeur des ressources humaines, M. Henan Camara, a expliqué dans son discours de circonstances que la formation est la clé de réussite de toute bonne administration digne de ce nom, après avoir indiqué que c’est grâce aux efforts conjugués du ministre et de son cabinet que cette formation a abouti. « C’est pour moi un honneur de prendre la parole pour exprimer combien de fois je suis heureux de savoir que les missions assignées à la division des ressources humaines du ministère de la culture, sont entrain de se réaliser grâce à l’effort conjugué de monsieur le ministre et de son cabinet. En effet, l’instauration d’une administration publique performante, compétente, impartial et la compréhension de la dimension de l’État, passe nécessairement par le biais de la formation et du perfectionnement, qui, sans cesse renouveler. Cela doit être aujourd’hui un impératif pour tout département qui veut produire un résultat.>> a t-il martelé.

C’’était une fierté et une grande opportunité pour les participants de cette session de formation d’y participer. En tout cas, c’est ce qu’a laissé entendre, le porteur des mots des participants, M. Mengué Conté. Il a exprimé tout au long de son discours les sentiments de joie et de satisfaction qui les animaient d’une part. Et de l’autre, la bonne qualité qu’a été la formation pendant ce 1 mois.

 Selon lui, cette formation leur a permis d’acquérir de nouvelles expériences et connaissances en matière de rédaction administrative, qui seront sans aucun doute, un élément incontournable pour palier tous les préjudices qui feront tâche d’huile dans l’exercice de leur travail. Également, M. Conté, a profité de l’occasion pour adresser les sincères remerciements des participants au ministre de la culture, du tourisme et de l’artisanat pour son engagement à rendre ce département un exemple de bonne gouvernance. Et aussi à toute la direction des ressources humaines.

Dans sa prise de parole pour la clôture, le ministre de la culture, du tourisme et de l’artisanat, Alpha Soumah, a d’abord remercié l’équipe de son cabinet et également la division des ressources humaines. Pour ensuite, expliquer pourquoi, il est important pour un fonctionnaire d’être formé, << je tiens à remercier ce qui ont conduit cette opération du début à la fin. Il s’agit en occurrence du secrétaire général, la cheffe de Cabinet. Mais aussi, vous qui êtes le principal concerné. Je vous remercie sincèrement parce que la formation c’est un dû pour un fonctionnaire. Quand un fonctionnaire est appelé pour travailler avec l’État. Il est apolitique, il est technicien. Mais s’il n’a pas de formation, s’il n’a pas de suivi d’apprentissage. Il désapprend. C’est pourquoi dans notre plan de travail annuel, la formation occupe une place de choix. Notre volonté c’est de laisser les cadres compétents capables de conduire les trois secteurs qui nous concernent, que ce soit avec nous ou non.>> A t-il déclaré.

Pour terminer, le ministre a laissé entendre que cette formation en dépit de son rôle de renforcement des capacités. Permet également de ficeler ou d’augmenter l’harmonie, la synergie entre tous les travailleurs de chaque direction affiliée à son département. C’est pourquoi il a insisté sur ce côté social qui est indispensable à tout travail d’équipe d’après lui.

Mohamed Dramé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici