C’est sous le thème de « la culture, vecteur de paix et de développement durable » que le ministère de la culture, du tourisme et l’artisanat en partenariat avec le programme des nations unies pour le développement PNUD, a lancé officiellement le programme d’appui au secteur de la culture en Guinée (PASEC).

Ce lancement a été présidé par le ministre Alpha Soumah qui avait à ses côtés le représentant résident du PNUD et qui a abouti à la signature un protocole dans la matinée du mercredi 25 octobre 2023, dans un réceptif hôtelier de la place.

 Cette cérémonie a été marquée par la présence de plusieurs hauts cadres du pays et de l’extérieur, et des représentations diplomatiques dont entre autres, madame la ministre de la coopération et du plan, les représentants de l’AOF, de L’UNESCO, l’ambassadeur de la République fédérale de la Russie, le représentant de l’ambassade du Sénégal et de la Côte d’ivoire, les représentants du CNT, plusieurs hauts cadres du ministère de la culture, du tourisme et l’artisanat, les artistes etc.

Le programme d’appui au secteur de la culture en Guinée PASEC, est un moyen pour le gouvernement de la transition à travers le MCTA d’améliorer, de valoriser et développer le secteur culturel qui est un véritable vecteur de développement économique en dépit, de son rôle primordial dans la promotion et la consolidation de la paix et le rayonnement des nations qui ont su miser sur lui. L’objectif visé est de créer, d’accompagner et de soutenir les industries culturelles et créatives afin de permettre à la Guinée, de retrouver sa place dans le concert des nations sur le plan culturel dans la paix et le développement durable.

Le directeur national de la culture et du patrimoine culturel, M. Souleymane Sylla, a dans sa prise de parole, présenté les salutations les plus chaleureuses et les bienvenues aux éminents invités qui ont émerveillés cette cérémonie de leur présence, en son nom et au nom de toute sa direction. Il a indiqué leur satisfaction au regard des reformes et mesures de gouvernance instaurées au sein du ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat depuis l’arrivée du ministre Alpha Soumah à la tête de ce département. Selon lui, le PASEC s’inscrit dans la mise en œuvre du contrat de performance qu’il a signé sous l’égide du ministre Alpha Soumah.

Il a également précisé que la mise en œuvre du PASEC permettra au secteur culturel de jouer pleinement son rôle de facteur de paix, de paix, d’unité, de cohésion sociale, de création d’emplois et de richesses etc. Pour conclure, il a félicité les efforts et les aides déployés par programme des nations unies (PNUD) dans l’élaboration et le suivi de ce programme.

Pour le représentant de l’ASSEGUI, Président de l’association des éditeurs guinéens, Sow Aliou, ce programme est le résultat, d’un long processus de réflexion collective et inclusive dans un esprit de synergie entre les professionnels nationaux et l’expertise mise à la disposition par le PNUD.

 Il ajouter que « le fait de voir ce programme cadre finalisé avec le PNUD et validé par le gouvernement, marque donc, un tournant décisif pour la reprise en main du développement d’immenses potentiels culturels de notre pays ».

Il a terminé ces propos, en disant qu’en ce qui concerne l’association des éditeurs de Guinée, ce programme est d’une importance capitale. Et c’est aussi d’après lui, la boussole pour les années à venir en vue de la création d’une véritable industrie nationale livre solide, résiliente et d’un véritable cadre constructif de notre développement culturel.

Le secrétaire général du MCTA, M. François Faya Bourouno, a pour sa part, expliqué le but de ce programme, « ce programme est un véritable cadre de référence pour le développement du secteur de la culture. A sa prise de fonction, monsieur le ministre a instruit à ce qu’on fasse un état des lieux de notre secteur culturel. En le faisant, nous nous sommes rendus compte que c’est un secteur qui regorge du potentiel. Mais aussi, un secteur qui regorge des défis, des enjeux et surtout l’attention de beaucoup de partenaires. C’est à ce niveau que nous avons découverts l’intention manifestée par le PNUD bien avant le 5 septembre, d’appuyer la République de Guinée à se doter d’un programme cadre d’appui au secteur culturel. Cette initiative a été mis  en-avant et ça permis de nouer des partenariats entre le PNUD et le gouvernement guinéen à travers le ministère de la culture », a -t-il déclaré.

Selon lui, plusieurs diagnostics leur on permis de connaitre tous les secteurs et sous-secteurs de la culture; les acteurs du secteur culturel, y compris le patrimoine culturel en République de Guinée. Cela a permis également d’après lui, de faire une prospective, une vision stratégique qui tient compte de toutes les visions de la Guinée sur le plan culturel, (la vision de la 1ère République à nos jours) en tenants compte toutes les politiques culturelles du gouvernement guinéen, approuvées par l’UNESCO. Pour bâtir une nouvelle vision stratégique qui repose sur trois piliers. Faire de la culture l’outil de raisonnement national et international à travers notre identité culturelle; faire de la culture un outil de création de richesses, d’emplois et de croissance économique et de faire de la culture un outil de cohésion sociale et de consolidation de la paix.

Prenant la parole, le représentant résident du PNUD en Guinée, monsieur Luc Joel Grégoire, il a d’abord exprimé sa gratitude quand à sa présence à cette cérémonie et a félicité le ministre Alpha Soumah et toute son équipe pour avoir fédéré l’ensemble des initiatives qui concourent à valoriser la culture, le patrimoine, les industries culturelles et tout ce qui fait le rayonnement de la Guinée. Pour finir, il a réitéré l’engagement du système des Nations-Unies à soutenir le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat dans la mise en œuvre de ce document. Il a expliqué le long de son discours, le bien-fondé de la valorisation de ce secteur qui est l

Dans son discours d’ouverture, le ministre de la culture, du tourisme et de l’artisanat, Alpha SOUMAH a invité tous les partenaires techniques et financiers, publics et privés, nationaux et internationaux et la Société civile à une une forte mobilisation et à un soutien pour la mise en œuvre de cet important programme. Il a par ailleurs, réitéré l’engagement et la disponibilité du ministère de la culture, du tourisme et de l’artisanat de tout mettre en œuvre pour la réalisation des activités prévues dans ce programme.

La cérémonie à pris fin par la signature d’un protocole entre Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat et le PNUD autour du Programme d’Appui au Secteur de la Culture (PASEC) en Guinée. 

Mohamed Dramé & Balla Yombouno 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici