La fédération algérienne de football a annoncé mercredi qu’elle suspendait toutes les manifestations footballistiques « jusqu’à nouvel ordre » en solidarité avec le peuple palestinien.

« Exprimant sa solidarité avec le peuple frère palestinien résistant et par respect aux mémoires des vénérables et glorieux martyrs victimes des agressions sionistes (…) la FAF a décidé de suspendre toutes les compétitions et les rencontres de football, jusqu’à nouvel ordre », lit-on dans un communiqué.

La suspension a été annoncée au lendemain d’une frappe ayant fait au moins 471 morts dans un hôpital de Gaza selon le gouvernement Hamas qui contrôle le territoire palestinien.

Le Hamas a accusé Israël, qui pilonne sans répit la bande de Gaza depuis le début de la guerre déclenchée le 7 octobre par l’attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien sur son sol. Israël en attribue la responsabilité au Jihad islamique, une autre organisation armée à Gaza, qui a catégoriquement démenti.

Au moins 3.478 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre, en majorité des civils, selon les autorités locales. Plus de 1.400 personnes sont mortes en Israël, pour la plupart des civils tués le jour de l’attaque du Hamas.

Soutien traditionnel et inconditionnel de la cause palestinienne, l’Algérie avait annoncé dimanche qu’elle acceptait d’accueillir « tous les matchs officiels et non officiels entrant dans le cadre de la préparation de la sélection palestinienne de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et de la Coupe d’Asie des nations 2027 et de prendre en charge tous les frais liés à ces événements ».

Par conséquent, le match officiel Palestine – Australie, prévu le 21 novembre 2023, qui s’inscrit dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, se déroulera sur le sol algérien.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici