Ce lundi 10 juillet 2023, le Premier ministre, Dr Bernard Goumou accompagné des membres du gouvernement a présidé le lancement de la première édition du conseil national de la statistique. Cette rencontre ténue à Conakry a connu la présence des cadres de l’administration, du président de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Boubacar Yassine Diallo, du président de la chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat de Guinée, Mamadou Baldé alias Baldé Motors, des représentants des partenaires techniques et financiers.

Ce rendez-vous d’échange est organisé par le Ministère du Plan et de la Coopération Internationale (MPCI) à travers l’institut national de la statistique (INS).

Le Directeur général de l’INS, Dr Makan Doumouya, met un accent sur l’insuffisance des ressources financières pour réaliser les statistiques fiables dans notre pays notamment. D’où l’initiative de la mise en place du Fonds national de la statistique avec l’appui de l’Union européenne. L’idée étant de disposer des ressources pérennes mobilisées conjointement par l’Etat, les organismes publics et para publics, des partenaires techniques et financiers, du secteur privé ainsi que de la société civile. Il lance un appel au gouvernement et aux autres acteurs pour la mise en œuvre opérationnelle de ce fonds qui permettra à notre pays dans les années à venir de disposer d’un financement perein indispensable à la production des statistiques fiables et actualisées pour aider à une meilleure prise de décision.

Dans son discours de bienvenue, la ministre du plan et de la coopération internationale, Rose Pola Pricemou, a rappelé que c’est une première dans l’histoire de la Guinée depuis 2018, date à laquelle la toute première édition a été organisée dans notre pays. Elle exprime toute sa reconnaissance à l’endroit des autorités au premier rang des quels le Chef de l’Etat, Le Colonel Mamadi Doumbouya pour avoir fait de la statistique une priorité durant la transition.

« Ce premier conseil national de la statistique tient sa base d’une loi sur l’encadrement du système statistique national et qui demande à ce que deux cessions soient organisées durant l’année pour coordonner et définir les nouvelles orientations devant impacter la vie de notre nation à travers les statistiques », indique Madame Pricemou. Elle ajoute : « Disposer des données fiables pour decider est le socle de tout développement durable. C’est pourquoi nous sommes engagés à relever les défis de doter la Guinée de statistiques fiables. Dans cette lancé ce présent conseil va approuver le nouveau programme national de statistique, de faire adopter les grandes décisions notamment la mise en place d’un fonds de développement des statistiques le tout sous la coordination du président du conseil national de la statistique, Dr Bernard Goumou, Premier ministre, Chef du Gouvernement« .

Visiblement satisfait de la tenue de cette cession après tant d’années de retard, le président du conseil national de la statistique (CNS) s’est réjoui de la décision du Chef de l’Etat, Président de la transition d’accorder une plus grande importance à la statistique. Bernard Goumou remercie les partenaires techniques et financiers qui ne cessent d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des activités de la statistique.

« Selon les dispositions de la loi L019 du 8 juillet 2014 portant organisation et règlementation des activités statistiques, le CNS que j’ai l’honneur de présider est chargé de coordonner toutes les activités de production et de diffusion des données statistiques des structures du système statistique national. Dans le cadre de ses activités, le CNS doit se réunir au moins deux fois par an. Toutefois, pour des raisons diverses, cet organe ne s’était plus réunis depuis 2018. Les autorités de la transition tiennent à ce que les données statistiques soient actualisées et répondent aux normes afin de mieux orienter la planification du développement » souligne le Premier ministre.

Alhassane Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici