Fraîchement rentré d’une mission des Etats-Unis à la demande du ministre de la Jeunesse et des sports, le Directeur général du Fonds national de l’insertion pour la jeunesse (FONIJ), Abdourahamane Baldé était  ce mardi, 20 juin 2023,  face à la presse pour faire le compte rendu de sa mission au  pays de l’Oncle Sam, avant de  parler de quelques prouesses du pouvoir de Conakry. 

A cette occasion, il a rendu un hommage mérité à la presse  guinéenne, qui ne cesse selon lui  de l’accompagner dans son engagement sans relâche à donner un cadre idéal d’épanouissement  à la jeunesse de son pays.

Poursuivant, M. Baldé, a souligné que pendant son séjour aux Etats-Unis, ils ont réalisé plusieurs activités importantes  allant dans le sens de l’épanouissement de la jeunesse. « Nous avons  obtenu une convention avec  la GUICA à New York (Guinean community of America-New York),   grâce au soutien de  notre Ambassadeur, son excellence Paul Goa Zoumanigui, qui stipule que désormais nous allons organiser une activité périodique de  levée de fonds à New York. Une activité qui sera Co-organisé par la GUICA, FONIJ et l’ambassade de Guinée à New York. Ensuite Il y a aussi un programme d’échange qui est prévu où  des jeunes entrepreneurs américains qu’ils soient d’origine guinéennes ou non  viendront en Guinée pour partager leurs expériences  avec les jeunes entrepreneurs de  Guinée. Mais également  les jeunes guinéens qui  pourront effectivement  aller s’inspirer du modèle américain. Et revenir pour bâtir notre pays. Nous avons dit effectivement  que le  partenaire technique et financier et l’ensemble  des Guinéens et Guinéennes nous devons nous inspirer de tous qui sont  en train de se passer  de bien pour que nous puissions avancer, faire la paix dans notre pays. Et aider les jeunes pour ne les utiliser uniquement pour les sacrifier dans la rue. Mais les utiliser en accompagnant leurs projets », a-t- il annoncé. 

Pour lui, les jeunes ont besoin aujourd’hui d’accompagnement, de financement pour qu’ils puissent aller de l’avant. « Nous avons essayé d’aller un peu partout dans le pays. Je pense qu’il est beaucoup plus responsable de faire une autopsie raisonnée et objective allant dans le sens de dire ce qui ne va pas. Mais également de dire ce qui a marché pour aider les jeunes à comprendre les innombrables opportunités qu’offrent le CNRD  et son gouvernement. Vous avez vu aujourd’hui  les innombrables infrastructures routières qui sont en train d’être faites, sans pourtant oublier les éclairages  publics qui illuminent   les rues de Conakry.  Il y a quand-même quelque chose qui fonctionne. A Labé la voix des machines raisonnent, les routes sont en train d’être faites par le CNRD. Donc les militaires ont décidé de fournir les efforts pour que ça change. Il appartient aux jeunes de Guinée d’accompagné tout ça en réfléchissant bien pour bâtir quelque chose  allant dans le sens de développer notre nation », a-t- il dit en substance.

A l’en croire, la jeunesse de   Guinée doit développer les entreprises parce que l’avenir  de la Guinée d’aujourd’hui  dépendra des entreprises. «  Et cette jeunesse doit être au cœur de l’action. C’est pourquoi aujourd’hui le CNRD a créé beaucoup de conditions pour la jeunesse.  Au niveau des universités les bourses d’entretiens des étudiants est revues à la hausse. Le statut de l’étudiant entrepreneurs est créé.»

 Le FONIJ depuis l’arrivée du CNRD a financé 101 projets sur un total  de 200, tous ces efforts sont consentis pour  aider les jeunes à se prendre en charge à travers la promotion de l’entreprenariat. Ainsi on peut dire que la gouvernance sous l’ère CNRD se porte mieux au niveau de la jeunesse.

Thierno Kalifatou Doumbouya

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici