Dans la mosquée turque de Bambéto, près de 1000 personnes sont déjà vaccinées contre la méningite et la fièvre jaune en vue du Hajj 2023. Les agents sur le terrain s’activent pour que ce processus se déroule sans encombre.

Dans le cadre de l’organisation du pèlerinage 2023, le ministre Secrétaire général aux Affaires religieuses, Elhadj Karamo Diawara, a mis en place plusieurs actions, notamment la vaccination des pèlerins.

Cette procédure a commencé le 1er mai et se poursuivra jusqu’au 31 mai. À l’état actuel des choses, un nombre important de candidats se sont fait vacciner.

Dans la mosquée turque de Bambeto, l’un des sites de vaccination, le programme progresse bien, comme l’explique le Dr Kadiatou Kolon Diallo, responsable du site : « Actuellement, depuis le début jusqu’à maintenant, la vaccination progresse très bien et il n’y a pas eu de problèmes. Quand le pèlerin vient, nous lui demandons son certificat d’aptitude, la photocopie de son passeport et celle de sa carte d’identité. »

 Elle souligne également l’importance de la vaccination pour le pèlerin : « Vous savez que le soleil est très ardent à La Mecque. Maintenant, la vaccination contre la méningite permet de prévenir l’inflammation des méninges. À ce jour, du 1er au 8, nous avons vacciné 977 pèlerins contre la fièvre jaune et 940 contre la méningite. »

 Sur le site, 1 124 personnes sont déjà enregistrées. Le pèlerinage à La Mecque est une obligation religieuse qui figure parmi les cinq piliers de l’islam. Le Coran stipule que tout musulman en bonne santé doit s’acquitter de cette obligation au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens.

 Mamadou Ciré Diallo, stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici