Comme annoncé, le gouvernement guinéen à sa tête le Premier ministre, chef du gouvernement a échangé ce jeudi 27 avril 2023, avec les membres du cadre de dialogue inclusif inter-guinéen autour des questions d’intérêt national. Au sortir de cette rencontre, Amadou Oury Bah, président de l’UDRG, a indiqué :

« C’est une première rencontre. Le premier ministre accompagné des facilitatrices et le ministre de l’administration du territoire et des affaires étrangères a tenue a réunir les coalitions, les partis politiques et les organisations faîtières qui sont impliqués dans le cadre de dialogue inclusif. L’objet de la réunion c’était surtout faire le point après près de 4 mois d’existence, des avancées de ce qui ont été fait, les pourparlers engagés entre le premier ministre et les religieux par rapport à la nécessité de faire venir les autres formations politiques pour le moment qui sont à la marge du dialogue inter guinéen. Le ministre a fait les projets de son côté, un tour d’horizon sur l’évolution des innovations entre notre pays et la CEDEAO. Surtout l’accompagnement que la communauté internationale accorde à la Guinée de nous permettre de faire avancer aussi ceux-ci. »

Toujours selon Bah Oury, « C’était nécessaire de se retrouver pour faire le point pour savoir où nous en sommes. Quels sont les points sur lesquels les informations que les membres du gouvernement devraient donner aux autres organisations dans le cadre du dialogue et réitérer les principes qu’il n’existe qu’un seul cadre de dialogue et les autres activités avec les religieux ne concernent que les pourparlers pour perler à ses formations politiques et coalitions de venir participer à leur tour au cadre de dialogue qui existe déjà. De l’autre côté, c’était indiqué où nous en sommes dans la déclinaison de la feuille de route concernant le processus de recensement administratif de l’état civil qui est le pilier essentiel qui est l’édification du fichier électoral et l’autre aspect concernant le recensement de la population. C’est nécessaire de se retrouver entant que responsable de la coalition avec les autorités au plus haut niveau pour nous permettre d’avancer ensemble sans qu’il n’y ait des confusions ou des informations qui ne sont pas tout à fait partagées. Le PM a indiqué que quoiqu’il se passe avec les autres formations membres de forces vives de Guinée, les décisions finales se feront de concert dans le consensus avec les parties prenantes du cadre de dialogue qui existe déjà… »

Balla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici