Le ministre Ousmane Gaoual Diallo fait le tour de l’actualité

0
172

Le ministre porte-parole du Gouvernement était ce mercredi, l’invité de l’émission ‘’ON REFAIT LE MONDE’’ sur DjomaTV.

 Entre autres sujets débattus avec les journalistes figurent en bonne place les questions portant sur l’actualité nationale.  Notamment la récente visite du Président Kagamé en Guinée, le décès et l’inhumation de Hadja Djènè Kaba Condé, les bonnes relations entre la Guinée et la France matérialisée par la visite de la Secrétaire d’Etat française Chrysoula Zacharopoulou à Conakry.

 D’entrée, le ministre Ousmane Gaoual Diallo a indiqué que la Guinée a, comme par le passé, de très bonnes relations avec les autres nations du monde. Et c’est justement dans ce cadre que se situe la visite de la secrétaire d’Etat, Chrysoula Zacharopoulou. Cette dernière est en séjour en Guinée du 18 au 20 avril 2023. Séjour qu’elle mettra à profit pour rencontrer les autorités de la Transition, les partis politiques et la société civile.

Parlant de la visite du Président Paul Kagamé en Guinée, le porte-parole du Gouvernement s’en est largement réjoui.  Pour la simple raison que ce pays a réussi à faire en un laps de temps, un décollage économique inspirant et qui mérite d’être imité.  « Le Rwanda a un système de paiement d’impôt qui peut nous inspirer, la rigueur et la transparence dans la gestion, l’esprit de patriotisme, la bonne gouvernance locale, en somme, la bonne pratique » voilà autant de choses citées par le ministre Gaoual et qui pourraient être expérimentées en Guinée.

Se prononçant sur le choix du nom de l’échangeur de Kagbélen donné au Président Paul Kagamé, Ousmane Gaoual ne tergiverse pas. Pour lui, la Guinée est un pays ouvert depuis des lustres. Le panafricanisme est ancré en Guinée. Il cite en exemple, des appellations connues de beaucoup de guinéens : l’imprimerie Patrice Lumumba, l’Université Julius Nyerere de Kankan, Gamal Abdel Nasser de Conakry…

Par ailleurs, sur la polémique qui a suivi le décès de l’ex-première Dame de la Guinée, le porte-parole du Gouvernement a simplement appelé ses compatriotes à respecter le corps de l’ex première dame qui a tout donné à son pays « au-delà, il s’agit d’une compatriote, d’une mère de famille, qui a des parents dont il faut respecter le deuil. Il faut prier pour elle et faire des sacrifices ».


Porte-Parolat /La Cellule de Communication du Gouvernement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici